Thursday, September 20, 2007

Along The Way

Bon en fait, c'est la note que je pensais poster en premier lieu ce soir avant de me lancer dans mes travaux de rattrapages photographiques...

Hier, en bossant sur quelques uns des dessins qui devraient illustrer le N°39 de Rad Party (Une fois n’est pas coutume, j’essaye de rester sur mes bonnes résolutions d’avant l’été (ou tout du moins d’avant mes vraies vacances…) pour prendre un peu d’avance sur le travail à venir…), j’ai eu l’envie subite de me réécouter « Suffer » de Bad Religion (ou plutôt, sa version CD remasterisée, car le vinyl a un peu trop souffert des écoutes répétées infligées au moment de son acquisition…), chose qui ne m'était pas arrivé depuis longtemps.

C’est ainsi que je suis retombé sur cette photo prise devant le C.B.G.B. dont j’avais quasiment oublié l’existence (Je vous rassure, ce n’est pas moi qui l’ait prise, elle se trouve juste sous le boitier Crystal du disque)…
Bad ReligionC.B.G.B. – Septembre 88

Bon je sais, une photo de Bad Religion posant devant le C.B.G.B., ça n’a rien d’extraordinaire en soi, et chacun pense le mal qu’il veut de ce groupe en 2007, mais celle-ci a tout de même la particularité d’avoir été prise en septembre 88, c'est à dire quelques mois après que le groupe se soit reformé et embarqué dans leur première tournée depuis 84, soit bien avant le succès qui suivit la sortie du disques qui lui succédèrent…

Ce qui fait que je suis tellement attaché à cette photo, c’est simplement que j’y étais également par le plus heureux des hasards à ce fameux concert, et qu’elle évoque de ce fait de nombreux souvenirs dont j’ai du mal à la détacher.

C’est d'ailleurs comme ça que j’ai les découverts. Et si je m’étais déplacé ce soir-là, c’était avant tout pour voir Underdog qui jouaient avec eux, et dont le EP « True blue » par contre m’était plus que familier pour en avoir fredonner un nombre incalculable fois « Not like you », puis « Frontside grind » qui se trouvait sur je ne sais quelle compil Thrasher.

En arrivant sur place, je fus surpris par 3 choses...

La première, de reconnaître Greg Hetson de Circle jerks (portant un infâme tee shirt Pee Wee), ce qui m’amena à penser que Bad Religion était probablement son nouveau groupe, et d'espèrer qu'il puisse être aussi bon que les Circle Jerks !

La seconde, de prendre une énorme claque dés qu’ils se mirent à jouer alors que je ne connaissais aucun de leurs morceaux (Plutôt bon signe en l’occurrence !).

Et la troisième, de voir Underdog s’excuser de jouer en dernier pour d’obscures raisons qui m’échappèrent, alors que cette place aurait du leur revenir de droit.

C’est alors que je compris que Bad Religion n’était pas un nouveau groupe, mais faisait déjà figure de légende de part ses enregistrements passés (que je ne connaissais pas encore…).

De retour en France, il me fallut de nombreux mois avant de pouvoir enfin jeter une oreille sur cet album...
Ce fut le 1er janvier 89. Il était plus d’une heure du mat , André et Jean-Luc de Nomed (et V.N.A.) étaient en train de skater sur un bout de trottoir de Lille au retour d’un concert à Bruxelles (où nous nous étions retrouvés) en attendant que Steph Buriez (de Loudblast) ne vienne nous chercher pour poursuivre les festivités en ville…

Un gros poste radio-cassette leur faisait office d’auto radio dans la voiture, et pendant qu’ils étaient occupés à skater, on le posa sur le capot de la caisse avec les 2 autres potes qui m'accompagnaient (et avec lesquels nous vint l'idée de former notre premier groupe grind dès le lendemain matin) en laissant défiler la k7 qui était dedans, et sur laquelle se trouvait comme par enchantement le fameux « Suffer »… Ce fut ma première approche du groupe depuis le concert, et l’effet fut instantané. J’ai tellement aime qu’à partir de ce moment, la k7 tourna en boucle une bonne partie de la soirée, ainsi que les 2 jours qui suivirent, puis pendant de nombreux mois chez moi, quasiment tous les matins, dés que je réussis à me la faire copier sur k7 à défaut d’en avoir trouvé une vraie copie (comprendre par là, sur vinyle !).

Lorsque « No Control » sortit quelques mois plus tard, je me suis bien évidemment rué dessus comme la misère sur le monde, et ce dés sa sortie. Mais l’effet ne fut pas le même, et à me grande déception, je ne réussis pas à y retrouver tout ce que m’avait apporté « Suffer ». J'ai continué malgré tout à acheter chaque nouvel album de Bad Religion au fur et à mesure de leur sortie, et ce jusqu'à « Generator », mais l'effet ne fut jamais le même. Il manquait cette magie de l'effet de nouveauté qu'avait « Suffer », et probablement tous ces souvenirs irremplaçables qui l'avaient accompagné....

C'est un peu de tout ça que j'ai retrouvé cette simple photo, et ce que j’en aime par dessus tout, c’est cette espèce de candeur qui s’en dégage. Cinq potes brillant de la simple joie d'avoir enfin pu fouler le sol d'un lieu mythique, encore à 100 lieux de s’imaginer au combien le disque qu’ils venaient de sortir était sur le point de changer la donne d’un style musical œuvrant encore dans une certaine confidentialité, pour en faire un des plus gros succès commercial des années à venir… Et d’un point de vue beaucoup plus personnel, au combien cette soirée réussit à me faire oublier la tournure désastreuse qu’était en train de prendre mon premier séjour à New York, pour finalement me donner la force de rester une semaine de plus sur place sans trop savoir comment j’allais faire pour tenir, tant d'un point de vue moral que financier…

Pour la peine, je vous en colle 2 autres prises au cours de ce même concert, pas par moi malheureusement, mais par une personne qui ne devait pas se trouver très loin de moi pour le souvenir que j’en garde…
Bad ReligionC.B.G.B. – Septembre 88
UnderdogC.B.G.B. – Septembre 88
(Qui étaient quand même un putain de bon groupe sur scène !)
Celles-ci par contre sont des Descendents, juste parce qu’il s’agit d’un des groupes dont les disques changèrent réellement ma vie (avec ceux de Black Flag, bien sur !), et que me fit également (re)dédouvrir le même Jean-Luc quelques mois plus tard ! On peut en rire, mais ça ressemblait un peu à ça le look que l'on avait entre 85 et 90 lorsqu'on se définissait comme « HxC » par simple opposition à cette scène punk française qui nous sortait par les trous de nez, celle de années « Chaos en France » qu'un peu trop de groupes ont fait revivre quelques années plus tard...
Descendents – 1987

Descendents – 1981

(version plus Hard core à leurs tous débuts)

Soundtrack : Bad Religion « Suffer » / Brain Handle « 7'' EP » / Über « 7'' EP » (Merci encore pour le conseil avisé, Alex !)

3 comments:

Anonymous said...

Enorme cette note ....
J'adore cette tof des Descendants, elle est sur ma page de ce site que tu détestes ....
Bisous a bientôt !
(pour Gorilla Biscuits ?!)
Stef Raby.

Nada said...

...et pourtant along the way, c'est pas sur suffer hé hé!
Suffer, c'est le premier skeud que j'avais trouvé au siège de Jungle Hop, j'étais fou!!!
Bises
Y.

Anonymous said...

Ouais, mais c'est sur le maxi une face que j'avais vu chez les mêmes Jungle Hop et que j'avais laissé passer parce que je savais pas comment il sonnait... Je l'ai vite regretté ! On se voit toute à l'heure au C.I.C.P....
Bises
Steph