Thursday, July 20, 2006

Sheep of fools

Le format K7 est un format auquel bon nombre d’entre nous sont nostalgiquement restés attachés, à la fois parce qu’il permettait les échanges d’enregistrements via cette bonne vieille formule du désormais obsolète tape-trading à l’heure de Soulseek, mais aussi parce qu’il permettait à n’importe quel petit groupe de sortir ses premiers enregistrements au moyen d’un simple duplicateur de salon, même si le son en prenait généralement un bon coup au passage, sans compter bien sur les compils K7 que l’on pouvait monter soit même en contactant des groupes de son choix, ainsi que toutes ces légendaires Mix Tapes concoctées pour le simple plaisir d’y regrouper ses morceaux préférés, ou de les faire découvrir à ses amis, voir à la personne de son choix dont on espérait par ce biais conquérir le cœur (Il était rare que çà marche, mais çà permettait au moins de se faire plaisir et de rêver le temps d’une longue soirée…).

C’est ainsi que ma toute première paye fut quasiment totalement engloutie dans l’acquisition d’un duplicateur K7 haut de gamme (Ces rares pièces très chères équipées d’un système de réglage séparés des niveaux d’enregistrement des canaux droits et gauches y compris lors des duplications de K7 à K7) pour permettre la mise en route de mon propre label K7 ayant porté le doux nom de Rat Squad Productions, et sur lequel sortirent bon nombre de compils K7 et enregistrements live de groupes mythiques dont je n’ai malheureusement même pas gardé trace.

En revanche, j’ai toujours gardé une grande affection pour ce format (Si pratique et à la portée de tous) au point d’avoir conservé des boites entières de toutes ces K7 enregistrées à la vite ou professionnellement que tous ces groupes m’envoyaient en vue d’une simple chronique dans mon zine. Autant je me suis débarrassé d’énormément de CD’s au fil des ans (Rarement de CDR’s démo par contre dont le principe est un peu similaire à celui des K7’s), autant j’ai conservé quasiment toutes ces K7’s…

C’est donc avec une joie sans pareille que j’ai découvert l’ouverture de ce site spécialement dédié à ce format (
http://www.punktapes.com/ ) exhumant des tonnes de trésors cachés comme ces démos de Dead End (Groupe HxC de Toronto quasi inconnu datant de 82), Lip Cream (Jap Core mythique que l’on ne présente plus), celle d’Attitude Adjustment qui fit la joie de nombreux tape traders en son temps (Dont moi, bien sûr !), ainsi que certaines de ces compils HxC mythiques telles que la " Charred Remains " regroupant des enregistrements inédits en leur temps d’Articles Of Faith, Void, Sin 34, Violent Apathy, Double O, Hüsker Dü, Rebel Truth ou " L’incubo Continua " sur laquelle se trouvaient les tous premiers enregistrements de Negazione, Crash Box, Underage, et auquel cette note est tout simplement dédiée !



Le laïus accompagnant la démo de Dead End en définit d’ailleurs on ne peut mieux le principe…

1 : The Dead End "Youth Now" demo is sourced from a cassette tape.

2 : The cassette is a quarter century old.

3 : The songs were recorded on a 4 track Portastudio in someone’s shithouse back when people didn’t have indoor plumbing.

4 : The amount of hiss that has developed since it was made is substantial.

5 : This was recorded in a weekend by the band, or more likely, a day. It’s raw, and flawed. You have been warned.

6 : Yes, the left or right channels drop/fade out on occasions. Tape degradation and duplication anomalies are a recognized standard of excellence with cassette technology - that is why it has been superceded. And I wouldn’t be surprised if the band dubbed these tapes from a master tape using their home stereo systems - systems that, back then, were reknown for causing these left and right drops in signal strength.

7 : DISTRIBUTE THEM, and pass along the files I give you here (The artwork / cover insert / playlist / etc...).

Et si vous en aimez le principe, allez aussi sur
http://www.krucoff.com
où se trouvent 2 excellentes compils K7’s sorties sur B.B.T. tapes il y a une dizaine d’années, et non des moindres… "Lest we forget" réalisée par Aaron Cometbus lui-même acompagnée de sa jaquette d'origine et son imposant livret explicatif, ainsi que " Benicia " sorte de compil équivalente réalisée par Paul Curran de M.R.R., Onion Flavored Rings, Shotwell, Crimpshrine… regroupant exclusivement une série de groupes issus de la ville californienne en question.


Soophie Nun Squad – Angers – L’Etincelle – 02/06/2006 (Au risque de me répéter, excellent souvenir que cette soirée à l’Etincelle !)

Enregistré Par Steve AlbiniTapette Fest – 17/06/2006 (Ambiance relax pour certains comme le sympathique batteur de Hyacinth et Strong As Ten en premier plan. Le moins que l’on puisse dire est qu’il faisait vraiment très très chaud ce soir là, en témoigne le tee-shirt plus que trempé de leur guitariste !)

Tapette Fest - 18/06/2006 au petit matin. Extinction des feux pour X-Or après une nuit bien chargée qui se dispensait de tout commentaire…

Soundtrack : Manifesto Jukebox " Strain " / La radio de la voisine du dessous avant que je ne lui rende visite…

2 comments:

séverine said...

et la suite ?...on est en octobre !

Anonymous said...

Thanks for every other informative blog. Where else may I am
getting that kind of information written in such a perfect way?
I've a venture that I'm just now running on, and I've been at the glance out for such information.

My website ... Abercrombie Pas Cher