Thursday, February 01, 2007

Punk Love



Les livres de photos couvrant des périodes bien spécifiques de l’histoire de la scène punk et hard core tant américaine qu’internationale ont été légion ces dix dernières années et continuent de fleurir avec une certaine constance et régularité.

Parmi ces nouveaux ouvrages, il en est dont j’attends la sortie avec une certaine impatience (prévue dans les prochains jours) celui de Susie J. Horgan intitulé " Punk love " documentant de manière très personnelle la naissance et l’éclosion d’une des scènes punk (et surtout hard core) les plus fédératrices de l’histoire de la musique, celle de Washington D.C., en l’orientant davantage dans ses rapports amicaux avec certains de ses membres les plus proéminents comme Henri Rollins et Ian Mac Kaye rencontrés alors que tous les 3 étaient encore de simples employés d’Häagen-Dazs comme en témoigne la photo ci-dessus les regroupant tous les 3 sur un même cliché…

Susie J. Horgan fut également l’auteur du célèbre cliché d’Alec Mac Kaye (Faith / Ignition / Warmers) qui servit de pochette au mythique premier EP de Teen Idles " Minor disturbance " qui augura les débuts de Dischord et une esthétique punk à base de simple " cut & past " qu’essayent encore d’imiter de nombreux groupes avec plus ou moins de succès…

Loin du sensationnalisme habituel (et bien que certains clichés soient déjà apparus dans de nombreux autres ouvrages tels que " Dance of days " ou " Banned in D.C. "), ce qui fait l’intérêt de cet ouvrage est la manière dont il arrive à retranscrire l’aspect humain et tout ce que véhicula cette scène en termes d’idées, voir d’idéologie ayant fait les fondements d’un esprit réellement D.I.Y. toujours en activité au sein du label et que de nombreuses personnes ont eu un peu trop tendance à oublier ces dernières années en se focalisant essentiellement sur une certaine forme de violence bien présente à l’époque, mais trop souvent mise en avant de façon racoleuse, au détriment des réelles valeurs qui animaient cette scène et continuent de l’animer 27 ans après, des valeurs de tolérance, respect, entre aide et indépendance s’appliquant bien au-delà du simple cadre musical.

Plus d’infos sur le livre : http://www.punklovebook.com/


Cet ouvrage étant agrémenté de notes d’Henri Rollins et Ian Mac Kaye, je n’ai pu résister au plaisir de vous joindre dans une note annexe, la très longue interview réalisée avec Ian Mac Kaye dans les bureaux de Chronowax il y a 3 ans et demie (D'où un certain nombre de réponses pouvant paraître un peu datée et surprenantes...) à l’occasion de la sortie du coffret Dischord qui fut partiellement publiée dans la presse spécialisée, et dans son intégralité dans mon propre zine mais une police illisible qui en rendit la lecture particulièrement difficile, retraçant à merveille les fameux points précités.

Une interview menée dans des conditions un peu particulières retracées en intro…


Soundtrack : Los Toreros " After Olé " (Un des premiers disques HxC européens que j’ai eu sur K7 et jamais réussi à trouver vu sa faible diffusion en dehors de l’Espagne même 3 ans après sa sortie. Il y a vraiment quelque chose avec ce disque ! A défaut de pouvoir le trouver dans sa version originale, vous pouvez le récupérer via 100 aspirines ( http://1000aspirines.com/ ), écoutez " Ratas " ou " Chicos de la calle " et vous comprendrez !)

3 comments:

Luc at tomorrow said...

En fait le nom complet du groupe c'est "TOREROS AFTER OLÉ". Le 12" original est effectivement introuvable, mais il a été bootleggé sur la Killed By Death espagnole (LP regroupant cinq 12" mythiques), et plus récemment a été réédité officiellement sous forme de double 7" par Munster (Madrid). C'est sorti l'an dernier et c'est encore trouvable.

E-150 de Barcelone font une chouette reprise de "Chicos de la calle" sur un de leurs EPs.

Rad Party said...

J'avais chopé le 12'' boot il y a quelques années mais je ne savais pas que c'était Killed By Death qui l'avaient sorti. J'ai toujours cru que le groupe s'appelait Los Toreros et le 12'' "After olé", en tout cas c'est un de mes groupes hibériques préférés avec HHH, Anti/Dogmatikss et Subterranean Kids mais je ne connais pas trop cette scène... Je croyais que le double 7'' était également un bootleg. Quoi qu'il en soit j'étais bien content de trouvé ça en téléchargement avec un son excellent !
Bises

panpan said...

Dans ces cas là, je te conseille de voir avec paco /lavidaesunmus.com car il récupere les réeditions MUNSTER..ca coute toujour sun peu cher...et on ne badine pas avec le punk espagnol.