Sunday, February 26, 2006

Still on the run

Quelques petites news que je voulais mettre en ligne juste avant de me lancer dans ce long week end éreintant sans en trouver le temps pour autant…

Après de longs mois de silence, LifeOmatik a enfin repris du service sur un nouveau serveur (le même que le mien en fait. Dés que je trouverai le temps de me pencher sur la question, je tacherai d’ailleurs de remettre tous les liens auxquels je fais allusion, histoire de faciliter les choses et redonner un peu plus de convivialité à ce nouvel espace que je ne maîtrise pas encore très bien, mais pour l’instant il faudra vous contenter de checker vous même via ceci http://punk-o-matik.blogspot.com/ …). Sa chronique du concert d’Operation S mardi dernier à Lyon m’a d’ailleurs beaucoup fait rire ! je le savais déjà d’expérience, mais là, je peux vous le confirmer, les filles ne se font définitivement pas de cadeaux entre elles !

C’était également bien sympa de pouvoir enfin se rencontrer jeudi dernier, et amusant de constater les innombrables interconnexions entre les gens que l’on a pu côtoyer au sein de cette même scène (qui me donne d’ailleurs parfois l’impression de faire partie d’une sorte de société secrète aux ramifications encore plus étendues que n’importe quelle branche franc maçonnique ou religieuse. Ces fameux " secret long time hidden friends " comme nous avaient surnommés Siobahn la copine de Devon, quelque peu surprise que l’on se connaissent depuis une quinzaine d’années sans s’être jamais rencontrés, et de les avoir invités chez moi tous les deux le plus naturellement du monde pendant une semaine après être resté près de 8 ans sans se donner de nouvelles…), sans que de notre côté nos chemins ne se soient jamais croisés.

Un peu comme la première fois où j’avais pris le temps de discuter avec Natash de Kimmo, que je ne connaissais que de vue il y a encore à peine 3 ans (tout comme Mathieu d’ailleurs), ce qui m’avait permis de me rendre compte qu’elle avait été la meilleure amie d’une de mes anciennes voisines avec qui je faisais souvent le trajet pour aller au collège le matin... La première à m’avoir traité de " punk " alors que je n’en étais pas encore un, juste parce que je faisais circuler en cours des petits fascicules sur les blocs H et les conditions des prisonniers politiques dans l’ancienne Irlande du Nord (fascicules qui me valurent également de nombreuses remontrances de la part de certains de mes profs qui les interceptèrent, et pour lesquels ce genre de propagande politico-sociale ne parut pas des plus opportun…).

A cette époque, elle écoutait les Beatles, et avait des cheveux longs qu’elle portait souvent sous forme d’une grande natte tressée. 4 ans plus tard, c’est sur le quai de la gare que l’on se croisait régulièrement le matin pour aller à la fac au milieu de la cohue de gens stressés se pressant pour aller travailler. En ce court lapse de temps, elle avait quelque peu changé… Elle avait les cheveux hérissés sur la tête et portait le plus souvent des docs, une mini-jupe et des collants filés, ce qui lui allait plutôt bien. Elle m’engueulait régulièrement (assez gentiment) parce que je continuais d’aller voir les bérus qu’elle considérait déjà sur le déclin fin 86 / début 87, et plus méchamment parce que j’adorais les 2 premiers G.B.H. qu’elle ne voyait que comme de gros cons sexistes sans intérêt (ce qu’ils étaient vraisemblablement). Elle fourmillait toujours d’anecdotes amusantes qu’elle me racontait avec plein d’emphase dans un train bondé où les gens en restaient généralement un peu interloqués vu son frêle gabarit, comme la fois où elle s’était battue avec les gars de Komintern Sect, pour lesquels elle avait aussi peu d’égard que G.B.H., ou lorsque les flics l’avaient embarquée à l’issue d’un concert des Bérus dans ce fameux squat de Montreuil surnommé " L’usine ".

Indirectement, c’est grâce à elle que j’ai découvert Heimat Los, qu’elle connaissait bien, et dont elle avait prêté le premier EP " Schlag ! " à l’un de mes amis, tout comme la première compil internationale sortie par M.R.R. ( " Welcome to 1984 ", qui fit une bonne part de mon éducation de la scène HxC), ainsi que tous ces groupes du coin avec lesquels elle était amie et dont les disques sont bizarrement devenus mythiques, comme R.A.S. et L’Infanterie Sauvage, mais dont je ne voulais pas entendre parler parce qu’il y avait des skins dedans et que je trouvais leur musique particulièrement lente et pathétique en comparaison de ce qui se faisait à l’étranger, notamment aux Etats-Unis.

Surtout R.A.S. en fait, parce que j’adorais le EP de L’Infanterie, mais il y avait le parcours de Geno qui me gênait, et qui a même fait que je l’ai volontairement laissé passer quelques années plus tard (ce que je regrette amèrement maintenant !) quand une de mes connaissances l’avait revendu pour une bouchée de pain, et c’est Stephen de Kickback qui s’est finalement empressé de le racheter à ma place…

C’est aussi elle qui m’avait fait prendre le pli d’acheter directement mes disques aux groupes plutôt que de me ruiner chez les disquaires, plus tout un tas d’autres choses auxquelles je n’étais pas encore trop familiarisées...

On perdit malheureusement le contact dans l’année qui suivit lorsqu’elle partit étudier en Angleterre, et y resta définitivement pour y enseigner les langues.
Il est arrivé que l’on se recroise au fil des ans dans ce même quartier où l’on a grandi à quelques rues l’un de l’autre, à chaque fois par hasard, à l’angle de ce coin de rue juste en bas de chez mes parents lorsque je passe manger chez eux, où y récupérer mon courrier en souffrance, et qu’elle se trouvait de passage pour une brève période chez les siens. Çà fait longtemps qu’elle est bien loin de toute cette scène, et tous ces vieux souvenirs, mais il y a une chose qui n’a jamais changé depuis que l’on se connaît, elle est toujours explosée de rire en me voyant, et je n’ai jamais su pourquoi ! Mais, c’est peut être mieux ainsi…

C’est amusant toutes ces petites tranches de vies qui s’entrecroisent pour former une sorte de grand de puzzle avec pour fil directeur l’implication de tout un chacun dans cette même scène.

Çà a bien fait délirer LifeOmatik que je connaisse Mathieu de Positive Rage et que l’on se voit somme toute assez régulièrement, tout comme moi d’apprendre que Marc Condense avait été un correspondant de longue date de Devon Morf… Tous ces liens avec la scène de l’East Bay de San Francisco, sans que c’en que celà soit forcément par le biais des même interlocuteurs…

Ces drôles de hasards de la vie, comme quand j’avais rendu visite à mon amie Kamala à Oakland, il y a déjà 9 ans, et où je m’étais retrouvé au petit matin à croiser Robert Eggplant de Blatz et Absolutely Zippo dont je connaissais le zine par cœur en train de se brosser les dents sur la terrasse de l’endroit où je résidais (Punks With Presses pour ceux qui s’en souviennent), Arika la coloc de Kamala me prêtant la démo de Sweet Children (le premier nom de Green Day) pour que je me la copie tout en m’expliquant qu’elle allait au collège avec Billie Joe et que c’était sa mère qui les accompagnait en voiture à l’école et aux concerts à chaque fois, tout comme Sweet Baby qu’elle adorait et dont elle trouvait que Sergie était le membre le plus craquant (le même qui fonda par la suite Samiam) mais qu’elle n’aimait pas parce qu’il était trop mignon (les filles ont toujours été un peu compliquée…).

Ce sont indéniablement toutes ces petits choses qui me font bien délirer dans cette scène, et me permettre d’y rester toujours autant attaché après toutes ces années.

Tout comme d’apprendre il y a peu que Yann Nada me commandait des cassettes des groupes que j’avais fait il y a une quinzaine d’années, et étaient content à l’époque que je les accompagne toujours de longues lettres, où Max m’ayant appris lors d’un mes premiers séjours à Saint-Etienne, qu’ado il collectionnait les magazines musicaux dans lesquels je faisais des illustrations.

Small world…

Terminons avec quelques petites vieilleries musicales récemment mises en ligne sur les nombreux blogs dédiés à cet effet, comme Punk records (un tout nouveau, ouvert il y a peu), sur lequel j’ai eu l’immense joie de trouver le tout premier EP des Gogo’s avec la version originale de " We got the beat " (plus punk), qui ne fut jamais rééditée sur aucun support CD. A ce sujet, si quelqu’un a sur K7 vidéo leur concert live passé sur FR3 un samedi après-midi vers 1980, je suis preneur ! J’étais tombé là dessus tout gamin, et je rêve depuis toujours de pouvoir le revoir, tant j’en garde un souvenir à 100 lieux de ce que les Gogo’s ont pu donner sur disque ! Aussi en ligne sur ce même site, on peut retrouver les démos de Wasted Youth (celui de L.A. bien sur !) ayant précédé l’indispensable " Reagan’s in ", ainsi que le seul EP de Talk Is Poison (un des meilleurs groupes HxC apparu ces 10 dernières années, et malheureusement disparu) non présent sur la réédition CD de leur discographie.

Sur 7 Inch Punk, je vous recommande le 7’’ de Fearless Iranians From Hell (joke band avec des membres des Butthole Surfers, si je ne m’abuse, et un vrai chanteur iranien !) non présent sur la réédition CD Boner regroupant leur 3 albums.

Tout comme sur Beware The Jaw, un des rares titres inédits de Code Of Honor tiré de la même session que les 2 titres de leur EP " What are you gonna do ? "

Soundtrack : Career Suicide " The one that got away " / R.K.L. " Keep laughing "

En débarquant à Lille samedi soir, après 3 heures de route, j’étais tellement laminé que je me suis demandé si je n’étais pas un peu taré de m’être tapé tout ce trajet pour voir une seconde fois dans la même journée, le même groupe que j’avais vu 4 heures plus tôt, alors que j’aurais pu rester à Paris à boire des bières au Saphir avec Yann & co avant de rejoindre le Batofar pour voir Loisirs. Mais lorsque Career Suicide ont rejoué, j’ai su que j’avais bien fait !

Autant le premier concert était du ressort du pur " basement show " dans les règles, (dont suivent d’ailleurs quelques photos pour ceux présents n’ayant pu voir grand chose vu l’exiguité du lieu), autant le second faisait vraiment HxC 80’s (bon, les appareils photos numériques en l’air en plus, sans çà on se serait vraiment cru dans un concert HxC digne de n’importe quel bouquin de photo retraçant la scène US du début des années 80, avec même un mur en brique derrière, et çà, c’était trop la classe ! ). Mike de Skit Youth, au premier rang, s’en est d’ailleurs donné à cœur joie pour reprendre en cœur " I just want some skank " (Circle Jerks, dumbit !) sur leurs 2 sets, et on eu même le droit au " Tod’s killing " (Angry Samoans, est-il nécessaire de le préciser ?) en cours de parcours les 2 fois, sans compter tous leurs classiques (" Look the other way ", " Moron ", " Left with nothing ", etc…). En tout cas, un énorme merci à Loïc (concert Paris) et Hélène (concert Lille) pour cette mémorable journée, ainsi que Morgan pour avoir fait le chauffeur aller et retour, et bien sur Flex, Manu et Megan pour la tenue de route.

Le concert fini, je ne me suis pas trop attardé, profitant de mon passage à Lille pour rejoindre l’ami Mickson, et passer une bonne partie de la nuit à discuter chez lui, en buvant quelques bières. Je suis rentré complètement vidé, fatigué, avec les traits plus tirés que jamais, mais s’il y a une chose que je ne regrette pas, ce sont bien ces 2 bonnes journées de folie !


Career Suicide – Paris - La Miroiterie – 25/02/2006


Career Suicide – Lille – C.C.L. – 25/02/2006 quelques heures plus tard.

HxC - The way it should always be ! ! !

5 comments:

rombes@gmail.com said...

Salut, en fait mon commentaire n'a rien a voir avec l'article, c'est juste que c'est un moyen de te contacter pour te demander comment commander les rad party papier.
J'aime beaucoup tes petits zines et le probleme c'est que je les achetais en distros a la fin de concert mais j'arrive plus a les trouver pres de chez moi ! voila c'est tout, désolé d'avoir utilisé ce moyen detourné pour te contacter.
Romain.
rombes@gmail.com

Anonymous said...

Hello. And all nice words. great site great yes it is.
[url=http://free-porn-free-sex-free-xxx-videos.org]xxx[/url]
xxx
http://free-porn-free-sex-free-xxx-videos.org

Anonymous said...

Greetings I am so grateful I found your site, I really found you
by error, while I was researching on Askjeeve for something
else, Nonetheless I am here now and would just
like to say thank you for a remarkable post and a all round exciting blog (I also love the theme/design), I don't have time to read through it all at the moment but I have book-marked it and also included your RSS feeds, so when I have time I will be back to read more, Please do keep up the excellent work.

my webpage Http://Public.Carnet.Hr/

Anonymous said...

Hello my family member! I want to say that this article is awesome, great written and include approximately
all vital infos. I would like to look more posts
like this .

Also visit my web-site costs of dental implants

Anonymous said...

If you are going for finest contents like me, simply
pay a quick visit this web page every day since it provides quality contents, thanks

My web site ... Abercrombie & Fitch