Tuesday, April 03, 2007

Dead end road...

Le problème des notes rédigées sur le coup des 2h du mat après une soirée des plus sympas (et passée un peu trop longuement aux côtés de Macario et ses indescriptibles pintes de potion magique…), c’est que l’on écrit parfois quelques conneries (que j’assume pleinement malgré tout, sans quoi ce ne serait pas drôle !) ainsi que tendance à se répéter assez lourdement (comme quoi, la spontanéité n’a pas toujours que du bon… En même temps, c’est le principe des blogs d’écrire des âneries, non ?).

Pour la peine, un petit souvenir du concert de dimanche dans ce magnifique endroit qu’était l’Utopia qui devrait malheureusement fermer ses portes sous peu, la trêve hivernale étant arrivé à terme…

J’attendais beaucoup de cette réunion d’anciens Neurosis, Christ On Parade, Deadly Weapons, Pitch Black, Screw 32 (le batteur me rappelait étrangement celui de Pissed Happy Children, mais je n’en mettrais pas ma main à couper…), le résultat était sympa, mais malheureusement pas aussi exceptionnel que ce que j’aurais pu espérer.

Jesus Fucking ChristL’Utopia – Montreuil – 01/04/2007

Jesus Fucking ChristL’Utopia – Montreuil – 01/04/2007

Jesus Fucking ChristL’Utopia – Montreuil – 01/04/2007

Les Phacos qui ont suivi, portaient admirablement bien leur nom et mon fait revivre mes pires souvenirs de mémoire punk avec un set uniquement constitué de reprises Chaos En France

Etre punk en France au début des années 80, c’était effectivement çà, reflet d’une certaine misère tant musicale que comportementale, avec des groupes qui jouaient à 2 à l’heure avec des paroles d’une grande profondeur, alors qu’aux 4 coins du monde le style se redéfinissait en le poussant dans ses extrêmes. Une des raisons pour laquelle de nombreuses personnes ont commencé à se définir comme Hard Core, et non Punks, à défaut de pouvoir fuir la France…


Je vous laisse deviner qui sont ces charmants garçons, de véritables enfants de choeur auxquels on accorderait volontiers le Bon Dieu sans confession…

Il s’agit de Flipper bien sur.

Un des groupes les plus détestés de son vivant (et adulés après leur split, cela va de soit…), pour cause d’attitude nihiliste et de la dépendance de certains de ses membres à cette drogue très en vue à l’époque qu’était l’héroïne…

La photo de groupe parfaite à mon sens, malgré la présence des instruments…

X – The band

Soundtrack : Crisis " Holocaust hymns " (Greg a su faire mon Bonheur hier en me prêtant ce CD regroupant tous les enregistrements studio de Crisis, groupe injustement resté dans l’ombre de Joy Division, mais tout aussi intéressant, et dont certains membres formèrent par la suite Death In June. Upright Citizens reprenaient d’ailleurs leur hymne qui ouvre ce disque, " Holocaust "… Et c’est aussi indiscutablement le groupe qu’ont le plus repompé Frustration, jusqu’à tirer leur nom d’un de leurs morceaux, en moins bien évidemment, serais-je tenté de rajouter gratuitement histoire de me montrer un minimum langue de pute comme il se doit…) / This Is Pop " S/T " (Le disque est à la hauteur de l’excellente impression que m’a laissé leur concert d’hier soir au Hide Out, et ce après avoir pris le temps de récupérer un minimum pour l'apprécier pleinement... Un des disques les plus réussis qu’il m’ait été donné d’écouter dans le domaine, aka Electro Pop ou Punk, en tout cas sans aucune comparaison avec la grande majorité de groupes que l’on essaye de nous présenter, voir même vendre, comme tels, y compris en dehors de nos propres frontières !) / Mecht Mensch " Acceptance EP 1983" (Groupe ayant par la suite, voir en parallèle, donné naissance à Tar Babies et dont le single se trouve en libre téléchargement sur leur propre site ( http://tarbabies.us/mechtmensch/index.html ), ainsi que la discographie ici http://anniesanimal.blogspot.com/2007/01/mecht-mensch.html .

On dit souvent, " Punk un jour, Punk toujours… ", mais l’expression peut également se décliner aux Skaters, pour preuve cette petite vidéo bien classe de Mike Vallely sur le blog d’Alexhttp://governmentjunkies.blogspot.com/2007/03/mike-vallely.html , dont le numéro 10 de Ratcharge sous forme d’une chouette petite nouvelle de 8 pages vient de sortir en attendant le numéro 9 beaucoup plus conséquent (un pavé de 80 pages) qui devrait sortir d’ici 1 à 2 semaines… Pour accompagner savamment le tout n'hésitez pas à ressortir l'incontournable vidéo " Streets on fire "...

Et n’oubliez pas les concerts à venir… M.O.T.O. (vieux groupe de Chicago) au bar Le Rocher à Malakoff vendredi, et Daïtro / Aussitôt Mort probablement à La Jarry (à confirmer) lundi prochain…

1 comment:

Juan said...

Salut Steph ! Bon, je crois que c'est clair : t'es morgane de la chanteuse de Party Line :-)

J'espère que tout va bien pour toi. Je vois que tu t'es encore pochetroné avec Macario (dis-lui coucou de ma part).

La bise, ma poule